Type and press Enter.

Le Yucatán en dehors des sentiers battus en seulement 6 jours

Quand est venu le moment de planifier notre voyage au Mexique, notre première idée fût de visiter la région du Chiapas. Oliver étant un passionné de nature et d’animaux sauvage, cet endroit nous semblait idéal. Cependant, nous avions seulement 6 jours en plus des 3 jours que nous avons passés avec mes amies à Mexico. Vous pouvez lire notre article sur cette merveilleuse capitale ici.
En discutant avec des proches connaissant bien ce pays, nous nous sommes rendus compte que 6 jours étaient bien trop peu pour découvrir la région du Chiapas. C’est alors que le Yucatán a fait son apparition dans nos plans. Le souci était que nous avions une image plutôt négative de cette région, et plus particulièrement de Tulum et de Cancun. Le sentiment d’un endroit rempli de touristes, surtout américains, et dès lors, un lieu manquant d’authenticité.
Heureusement, nous voulons toujours nous faire notre propre avis. Ainsi, nous avons décider de tout de même partir à la découverte de cette région mais à une condition : visiter le Yucatán en dehors des sentiers battus en 6 jours seulement.

Jour 1 : atterrissage à Cancun et visite du site archéologique de Coba

Lorsque nous avons atterri à Cancun vers 11 heures du matin, la vue sur l’océan bleu turquoise était à couper le souffle. Ce jusqu’à ce que nous commencions à voir le littoral et ses dizaines d’énormes complexes hôteliers les uns à côté des autres. À ce moment-là, nous avons réalisé que nous avions eu raison de louer une voiture dès notre arrivée à l’aéroport. C’est ainsi que nous quittions Cancún sans aucun regret.

Nous avons donc pris notre voiture de location et sommes partis en direction du site de Coba où se trouvent les ruines d’un ancien village maya. Après environ 2h de route, nous sommes arrivés à destination. Affamés, nous avons d’abord mangé quelques tacos et goûté des jus de fruits locaux dans un restaurant aux abords de l’entrée du site, El Cocodrilo (le guacamole était un régal !)

Le temps de déjeuner, il était déjà 16 heures lorsque nous sommes arrivés à l’entrée du site. De suite, nous avons appris que les portes fermaient à 17 heures. Nous aurions dû vérifier les horaires et nous étions très déçus que le site ferme si tôt. Pourtant, nous n’avions pas le choix car notre voyage était planifié au millimètre près, et nous devions partir vers le sud dès le lendemain matin.

Visite des ruines Coba

Il y a tout de même un avantage à découvrir Coba à cette heure là, tout le monde commence à partir et vous pouvez ainsi apprécier davantage la beauté et la magie du lieu. Nous avons donc pu profiter du site en nous baladant avec les bruits de la nature et des oiseaux en fond. Le seul endroit encore un peu fréquenté était la pyramide de Nohoch Mul (vous pouvez la voir sur la 3ème photo ci-dessus).

Notre conseil : essayez de planifier votre visite soit très tôt le matin, soit 2h avant la fermeture, afin d’éviter les bus touristiques, etc.

Nous avons réservé un logement Airbnb à Macario Gomez pour la nuit, une petite ville au sud de Coba. En termes de « loin de la foule » et de « retour à l’essentiel », on a été servi ! Pas d’électricité, pas d’eau, et des moustiquaires en guise de murs… Pour être honnête, c’était un peu trop pour moi. J’ai souvent peur des gros insectes, mais Oliver était dans son élément.

Plus tard, nous avons demandé à notre hôte où dîner. Nous recherchions un endroit où les locaux vont, et non un restaurant pour les touristes. Nous sommes donc allés manger au Rancho La Cachimba. Je ne peux pas vous donner de lien car je ne le trouve même pas sur Internet. Mais ne vous inquiétez pas, à Macario Gomez il n’y a qu’une route principale, vous ne pouvez pas le manquer! Vous y dégusterez une cuisine familiale et pleine de saveurs locales.

Jour 2 : découverte de la réserve de Sian Ka’an, site classé au patrimoine mondial de l’Unesco

Sian Ka’an, un lieu unique mêlant nature et vie sauvage

En général nous évitons les visites de groupe car nous aimons explorer à notre rythme. Nous préférons prendre notre temps sans être contraints par le programme de la journée. Néanmoins, nous avons réservé ce tour par l’intermédiaire d’une agence travaillant avec Evaneos, Exxi. Et Exxi travaille avec le tour opérateur Sian Ka’an Community Tour. Ils organisent des éco-tours pour les voyageurs qui sont soucieux de l’environnement. Cela fût une des meilleures journées de notre voyage au Yucatán.

Sian Ka’an est la plus grande réserve naturelle de la côte caribéenne du Mexique. Elle abrite des milliers d’espèces d’animaux sauvages qui peuplent les mangroves et les lagons bleus. Notre journée a commencé par l’ascension d’une tour d’observation au milieu d’une forêt tropicale qui s’étendait à perte de vue. Notre guide local nous a ensuite fait découvrir des détails très intéressants sur cette réserve et son histoire avant de retourner au point de départ des canaux de Sian Ka’an.

Protéger la réserve de Sian Ka’an avec des gestes éco-responsables simples

Le moment mémorable de cette journée fut lorsque nous nous sommes arrêtés sur une petite plage pour faire une pause et que nos guides ont commencé à nettoyer la plage. Ils ramassaient tous les déchets qui s’étaient échoués avec la marée. Nous avons l’habitude de faire ce genre de collecte là où nous vivons ou sur nos lieux de vacances. Par conséquent, nous avons trouvé cela formidable que certaines agences de voyage montrent l’exemple. C’est l’une des meilleures manières de sensibiliser à la protection de l’environnement et, dans ce cas, de leur environnement. Nous avons tous ramassé le plus grand nombre de déchets possible, puis nous avons tout mis dans des sacs pour les ramener via nos embarcations.

Un peu plus tard dans la matinée, parcourant les canaux bleu turquoise de ce lieu unique, nous avons eu la chance de pouvoir nous baigner. C’était vraiment agréable car il commençait déjà à faire chaud sous le soleil mexicain! Cerise sur le gâteau, des bébés caïmans se sont joins à notre moment de détente.

Après le déjeuner, nous avons repris la route en direction du sud et plus particulièrement de Bacalar. Nous aimons alterner entre des hébergements basiques et des hébergements un peu plus luxueux. Nous avons donc passé la nuit dans un magnifique hôtel à côté de Bacalar. L’hotel Buena Vista Bacalar, à Buena Vista.

Jour 3 : Bacalar & Mahahual, deux endroits à ne pas manquer

Découvrir le lac Bacalar au lever du soleil

Nous avions choisi un hôtel situé à seulement 10 minutes à pied de notre activité de la journée. Il s’agit également de notre activité coup de coeur de ce voyage. Nous avons rencontré Paul vers 5h30 du matin pour une session de Stand Up Paddle au lever du soleil sur la lagune de Bacalar.

Une eau cristalline, le silence du petit matin, un guide qui vous donne des informations et transmet ses connaissances sur le lieu. Mais aussi une personne qui sait voir quand c’est le moment de vous laisser entrer en cohésion avec cet environnement si unique, vous détendre et profiter du moment. Il n’y a pas eu un seul point négatif à propos de cet éco-tour. Nous vous avons écrit un article sur cette fabuleuse expérience sur le lac Bacalar que je vous invite à lire.

Après la session de SUP, nous avons dû reprendre la route. Je te tiens à préciser que, même si nous avions prévu de visiter pas mal d’endroits au cours de cet itinéraire de 6 jours au Yucatán, je pense que nous avons trouvé le bon équilibre entre découverte et détente.

En plus de cela, nous étions assez emballés par l’endroit où nous nous rendions. Du sable blanc ? Une eau bleue turquoise ? Presque personne aux alentours ? Oui, ça existe et c’est en direction de ce paradis que nous allions !

À la découverte de Mahahual

Un heure et quart plus tard, nous y étions, Mahahual. Plus précisément, à Las Cabanas Ecoturisticas Costa Maya. En résumé, un petit paradis sur terre.

Ce logement appartient à un local et toutes les personnes qui y travaillent sont des bénévoles. En échange, ils obtiennent un endroit paradisiaque où séjourner pendant quelques semaines ou quelques mois. La plupart d’entre eux étaient passionnés de plongée et de biologie marine. Ils faisaient même partie d’un projet visant à étudier le développement et l’évolution des récifs coralliens environnants.

Comme nous vous le disions, nous aimons alterner les types d’hébergements où nous séjournons. Par conséquent, ce logement était à nouveau un endroit basique et sans électricité. Par contre, cette fois-ci, nous avions de l’eau ! Et des moustiquaires comme fenêtres, rien de plus. J’étais bien plus à l’aise qu’à Macario Gomez. Le fait d’être sur la plage et de ne pas être entouré par la forêt et tous les insectes qu’elle peut abriter a certainement aidé !

Après avoir découvert notre logement pour les deux prochaines nuits, il était déjà assez tard. Il était donc grand temps de nous reposer et de profiter un peu de la plage. Nous n’avons pas résister à l’envie de nous baigner et quelle bonne idée ! Ainsi, nous avons découvert l’incroyable faune sous-marine que cette région a à offrir et nous allions découvrir bien plus le lendemain (en tous cas c’est ce que nous pensions à ce moment-là). L’une des choses que nous avons le plus apprécié a été de rencontrer des personnes de nationalités et cultures différentes. Ce soir là, nous avons partagé le dîner avec les bénévoles de cet endroit exceptionnel. Une agréable soirée qui s’est terminée autour d’un feu de camp sur la plage en discutant de voyages, du Mexique et de notre belle planète.

Jour 4 : Mahahual ou la deuxième plus grande barrière de corail du monde

Le quatrième jour de notre itinéraire hors des sentiers battus a été en quelques sortes un échec. Nous avions prévu une excursion de plongée sur la barrière de corail de Mahahual. Malheureusement, le temps n’a pas été favorable et la sortie a été annulée. Bien sûr, si vous avez l’occasion de le faire et que le temps s’y prête, faites-le. Nous avons également réservé cette activité auprès de l’hôtel Maya Luna par l’intermédiaire d’Evaneos. Nous préférons toujours passer par des agences locales plutôt que par de grandes agences internationales. Il s’agit d’un bon moyen de soutenir l’économie du pays.

Finalement, nous avons décidé d’aller déjeuner en ville puis de retourner dans notre petit « paradis terrestre » pour le reste de la journée. Mahahual est connu pour être le deuxième plus grand récif coralien du monde et abrite une riche diversité biologique marine. Par conséquent, nous vous recommandons fortement cette activité si vous venez découvrir la région du Yucatán. Et ainsi vous pourrez nous raconter ce que nous avons manqué !

Jour 5 : direction Punta Laguna et la ville de Valladolid

Punta Laguna

Notre voyage au Yucatán touchait à sa fin et nous devions reprendre la route vers le nord. Nous avons donc conduit de Mahahual à Punta Laguna (3h30 de route) dans l’espoir de rencontrer les singes araignées et les singes hurleurs. Malheureusement, ces derniers ne se sont pas montrés. C’est la même chose que les safaris en Afrique, c’est vous et votre chance ce jour-là. Mais entre nous, je pense que nous sommes tous d’accord sur le fait que si vous réussissez à voir un animal dans son environnement naturel, c’est beaucoup plus gratifiant que s’il est enfermé dans une cage dans un parc animalier ou un zoo.

Néanmoins, découvrir cette partie de la forêt maya était un moment très agréable. Nous avons également fait cela avec un guide local qui nous a beaucoup appris sur la réserve naturelle « Otoch Ma’ax Yetel Kooh ». Cependant, vous pouvez aussi le faire seul, vous n’aurez qu’à payer votre droit d’entrée.

À la fin de la visite, ce dernier nous a proposé de découvrir un cenote. Pendant qu’Oliver descendait sous terre, le guide m’a expliqué qu’à l’époque des Mayas, ils faisaient des sacrifices humains pour les dieux dans ce même cenote. Oliver est remonté, plutôt content de sa premiere expérience dans un cenote. Je ne lui ai pas dit de suite pour les sacrifices…

Il était maintenant temps de reprendre la route et partir visiter la ville typique de Valladolid.

Valladolid, une ville pittoresque et authentique

Après tant de jours passés « hors des sentiers battus » cela nous a fait un peu bizarre de voir autant de monde. Les derniers jours ont été assez détendus. En effet, même si nous avons fait pas mal de choses, c’était des activités détente et nous étions toujours loin de l’agitation des villes.

Comme je ne suis pas entrée dans le cenote de Punta Laguna, nous avons décidé de nous arrêter dans un cenote appelé Zaci. Il est situé juste à l’entrée de la ville, vous ne pouvez donc pas le manquer. Ce cenote était à ciel ouvert et avec une eau d’un bleu éclatant, c’était incroyable de voir un tel endroit en plein milieu de la ville. Il y avait moins de monde que ce à quoi je m’attendais, ce qui était bien sûr très appréciable. Après un peu d’hésitation, j’ai fait mon premier saut dans un cenote. Après le trajet du matin en voiture, la promenade dans la jungle, ce moment de fraîcheur était ce dont j’avais besoin avant d’explorer chaque rue de la ville de Valladolid.

Nous voulions visiter au moins une ville au Yucatán. Valladolid nous a été recommandée par beaucoup de personnes car c’est encore une ville à taille humaine, ni trop grande, ni trop petite. Assis sur un banc de la place, nous nous sommes sentis en immersion dans l’ambiance de la ville. Il y avait des travailleurs qui finissaient leur journée, des enfants en train de jouer, des commerçants vendant des snacks et des glaces. Un endroit très animé comme vous imaginez les villes mexicaines avant de venir les explorer de vous-mêmes. Nous avons ensuite continué à visiter la ville tout en prenant quelques photos de la vie et de l’architecture locale qui est sublime.

Le lendemain était notre dernier jour au Yucatán. Nous avions une dernière activité de prévue très tôt le matin avant de reprendre la route vers l’aéroport de Cancun. Les anciennes ruines de Chichén Itzà nous attendaient. Nous avons décidé de dormir à Mérida, à l’hôtel « Las Casas de las lunas » plus précisément. Ainsi, nous étions assurés de ne pas trop conduire au petit matin.

Jour 6 : visite de Chichén Itzá à l’aube

Le magique site Maya de Chichén Itzá au lever du soleil - un moment One Second Journal - Yucatán en dehors des sentiers battus 6 jours

Chichén Itzá faisait partie des activités incontournables au Yucatán. Cependant, cet endroit peut accueillir jusqu’à 8000 personnes par jour. Vous voyez où je veux en venir ? Pas vraiment notre tasse de thé. Grâce aux recommandations de Hannah, l’agent en partenariat avec Evaneos et avec qui Oliver était en contact, nous avons appris qu’il était possible de visiter ce site au lever du soleil. Et par conséquent, éviter la foule. La solution parfaite.

Encore une fois, comme pour notre session de SUP à Bacalar, nous y sommes arrivés très tôt le matin et l’endroit était purement magique. Les sons de la nature et des animaux nocturnes se faisaient toujours entendre. Sans compter l’atmosphère de cet endroit, mystique, nous chuchotions presque. Comme si nous étions en présence de Mayas qui ont vécu sur cette terre il y a des milliers d’années… et que nous ne voulions pas réveiller leurs esprits et les déranger.

Notre guide était incroyable, passionné par les histoires qu’il nous racontait, nous étions captivés. Bien sûr, cette visite est un peu plus coûteuse, mais elle en valait totalement la peine. Ne doutez pas un instant sur le fait de réserver cette activité. Cela restera un souvenir unique et à jamais graver dans votre mémoire.

J’espère que cet article vous donnera quelques idées pour découvrir le Yucatán en dehors des sentiers battus. La réserve de Sian Ka’an, la session de Stand Up Paddle au lever du soleil à Bacalar et la visite de Chichén Itzá au lever du soleil sont, à notre avis, les incontournables d’un voyage au Yucatán. Et, si vous restez plus longtemps au Mexique, n’oubliez pas qu’Oliver a écrit un article sur les lieux à visiter et les choses à faire à Mexico. Enfin, n’hésitez pas à nous suivre sur Instagram et à partager cet article s’il vous a plu !

À bientôt 🌿

One Second-Paulyne
écrit par Paulyne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *