Type and press Enter.

Une Seconde au Botswana – Dormir aux côtés des lions

Cette partie du blog est consacrée à ces secondes si particulières que nous avons vécues dans les pays que nous avons visités. Le but de ces articles est de partager des histoires de voyage vraiment personnelles et de vous motiver à partir et à vivre ces secondes vous aussi. Et maintenant rejoignez-moi pour revivre ma seconde dans le mystérieux Botswana.


Une Seconde au Botswana

Grâce à l’itinéraire de notre grand voyage en Afrique, je sais que c’était le jour 23 quand j’ai vécu ma seconde spéciale au Botswana. Nous avons visité le Parc national de Chobe pour la deuxième fois, cette fois avec un groupe complètement nouveau. Notre voyage de 56 jours du Cap à Nairobi était en fait divisé en trois parties, de sorte qu’un tout nouveau groupe nous a rejoint à bord de notre camion. Quoi de mieux pour les nouveaux arrivés que d’explorer le grand parc national de Chobe le premier jour, me suis-je dit.

Le parc national de Chobe est sans aucun doute dans mon top 3 des parcs nationaux que j’ai visités pendant mon séjour en Afrique. Pourquoi ? Vous le découvrirez dans un autre article que nous publierons bientôt. Mais disons que c’est le parc national où j’ai vu le plus grand nombre d’animaux. Éléphants, buffles, lions, etc., vous n’avez qu’à les nommer et vous verrez beaucoup d’animaux sauvages dans ce parc.

Nous avons commencé notre safari le matin et nous nous sommes lentement dirigés vers les rives de la rivière Chobe. En arrivant à la rivière, vous verrez une quantité incroyable d’animaux sauvages. Quand vous n’avez pas eu la chance de faire un safari, vous pouvez imaginer que c’est un peu comme un jeu de cache-cache. Habituellement, vous passez beaucoup de temps à chercher de gros animaux comme les éléphants, les girafes, les lions, etc. Pas à Chobe. Ici, vous êtes plutôt gâtés.

Girafes et éléphants sur les berges de la rivière Chobe-One Second
Girafes et éléphants sur les berges de la rivière Chobe

Cependant, cette vue sur les rives n’était même pas la « seconde » qui m’a marquée ce jour-là. Restez avec moi, cela devient encore plus fou. Après quelques heures, le soleil s’est lentement couché et notre guide nous a dit que nous allions maintenant nous diriger vers notre campement qui se trouvait dans le parc national. Après avoir roulé un certain temps, nous avons eu une chance inouïe. Nous venions de trouver un groupe de lions qui avait réussi à tuer une girafe. C’est un spectacle assez rare et je n’ai rien vu de tel dans les parcs nationaux qui ont suivi à travers notre voyage en Afrique. Ci-dessous vous trouverez quelques photos de ce spectacle rare. Elles sont très visuelles, c’est pourquoi je ne les ai pas incluses ici. Pour les plus courageux, aller en bas de la page pour voir de quoi je parle. Le cercle de la vie, comme si vous y étiez.

Après avoir passé un peu de temps avec les lions en les regardant se remplir le ventre avec la chair de la pauvre girafe, nous avons continué. Il est vrai qu’il commençait vraiment à faire nuit et je pensais que nous avions encore du chemin à faire avant notre arrivée au camp. J’étais loin de la réalité.

Vautours dans un arbre au coucher de soleil au Botswana
Vautours dans un arbre au coucher de soleil au Botswana

Nous avons roulé encore 200 mètres derrière des buissons et nous nous sommes arrêtés. Nous étions arrivés à notre campement pour la nuit. Pas de clôtures. Un feu de camp et quelques tentes. Rien d’autre. Notre guide s’est retourné et nous a dit de descendre du camion. « Attendez, attendez, les lions sont à quelques mètres, je veux rester en vie ! » lui ai-je dit. Je n’étais pas le seul. Les autres hésitaient aussi à descendre du camion. Après quelques minutes et un guide très convaincant, nous sommes sortis lentement du camion. Son argument de choc était que les lions venaient de manger donc on ne risquait rien. « J’espère », me suis-je dit encore une fois.

Néanmoins, après quelques minutes, vous commencez à vous détendre et vous vous rendez compte qu’au final l’animal le plus dangereux dans ce par c’est nous, les humains. Les animaux sauvages sont la plupart du temps calmes et vaguent à leurs occupations. Donc, si vous les laissez tranquilles et que vous vous comportez avec respect, tout ira pour le mieux. C’était quand même un peu étrange. En une seconde, un groupe de personnes a été ramené 100 000 ans en arrière, dans la peau de nos ancêtres lointains, très lointains. D’une seconde à l’autre, nous avions besoin d’utiliser à nouveau tous nos sens.

Cela peut vous sembler stupide, mais notre vie moderne nous fait perdre nos sens depuis longtemps. Nos villes sont bruyantes et polluées, ce qui entraîne une sorte de surdité et une réduction de notre odorat. De la même manière, avec l’invention du feu et de la lumière nous ne sommes plus capables de voir dans la nuit sans leur utilisation. Arriver dans la jungle africaine au milieu de la nuit vous permet d’en prendre conscience. Cependant, cela vous apprendra aussi à être reconnaissant envers vos sens, parce que dans ces situations vous réalisez toute leur importance.

Ceci me conduisant enfin à ma seconde au Botswana.

« Cela peut vous sembler stupide, mais notre vie moderne nous fait perdre nos sens depuis longtemps. Nos villes sont bruyantes et polluées, ce qui entraîne une sorte de surdité et une réduction de notre odorat. De la même manière, avec l’invention du feu et de la lumière nous ne sommes plus capables de voir dans la nuit sans leur utilisation. Arriver dans la jungle africaine au milieu de la nuit vous permet d’en prendre conscience.. »

Les journées de ces voyages terrestres en Afrique commencent tôt, pour en vivre le plus possible. C’est probablement la raison pour laquelle tout le monde va se coucher le plus tôt possible. Mais je ne pouvais pas dormir maintenant. C’était trop incroyable. J’étais là, au milieu de la brousse africaine, à écouter les sons de la nuit. Un petit rêve de garçon vient de devenir réalité.

D’abord, j’ai seulement entendu le bruit du feu de joie devant moi. Mais lentement, mes sens sont revenus et d’autres sons se sont joints à moi. Au début, j’ai entendu le bruit des lions, ce qui a été le moment exact où j’ai vraiment réalisé que je suis en Afrique en ce moment. Mon rêve qui a duré 23 ans (Roi Lion projeté dans les cinémas en 1994) s’est finalement réalisé. J’ai cru que j’allais pleurer, sérieusement, c’était une expérience si bouleversante que d’écouter le son de votre animal préféré seulement à quelques mètres de vous et sans barrière entre vous et eux. La nature et vous, sans aucun filtre.


Le temps me semblait infini maintenant, je ne sais pas combien de temps je suis resté au feu de camp. Une chose est sûre, il n’y avait pas que des lions. J’ai commencé par entendre le bruit des hippopotames ou des chacals, ainsi que le bruit de branches. On n’est jamais bien sûr quel est l’animal qui se cache dans les bois seulement à quelques mètres de vous.

Après un temps incertain, je voulais me mettre en condition pour dormir. Le plus angoissant était encore à venir, j’avais besoin d’aller aux toilettes. Nos toilettes de fortune se trouvaient à environ 20 mètres de notre campement. J’ai alors pris ma torche et j’ai foncé. Merde, 20 mètres ne m’étaient jamais paru aussi long de toute ma vie. Vos sens prennent vraiment vie et vous vous sentez vraiment vulnérable à ce moment-là car tout ce qui se trouve autour de vous a de meilleurs sens que vous. Vous pouvez comparer ce sentiment à nager en pleine mer tout en regardant ce qu’il y a en dessous de vous.

« Le plus angoissant était encore à venir, j’avais besoin d’aller aux toilettes. Nos toilettes de fortune se trouvaient à environ 20 mètres de notre campement. J’ai alors pris ma torche et j’ai foncé. Merde, 20 mètres ne m’étaient jamais paru aussi long de toute ma vie. »

Après ma petite aventure aux toilettes, je suis rentré dans ma tente et je me suis blotti dans mon sac de couchage. J’ai fini par mettre mon petit couteau en bois à côté de moi. « On ne sait jamais », pensai-je. J’ai continué à écouter les sons de la nature et lentement mes yeux se sont fermés.


Êtes-vous déjà allé au Botswana ? Quelle a été votre Seconde ? Nous aimerions lire votre histoire dans la section des commentaires. Si vous voulez savoir auprès de quelle compagnie j’ai réservé ce roadtrip, la compagnie s’appelle Africa Travel Company. J’ai fait ce tour.

Oliver One Second Author
écrit par Oliver

Comme promis les photos du lion dévorant son festin

Lion mâle dévorant une girafe-Botswana-One Second
Lion mâle dévorant une girafe
Lion mâle dévorant une girafe-Botswana-One Second
Lion mâle dévorant une girafe
Vautours finissant la carcasse de la girafe le lendemain matin
Vautours finissant la carcasse de la girafe le lendemain matin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.