Type and press Enter.

Tête à tête avec les gorilles en Ouganda

#Derrierelobjectif est notre nouveau moyen de vous raconter les histoires qui accompagnent nos photos. Très souvent, il se passe beaucoup de choses lorsque vous prenez une photo, donc cette rubrique va essayer de créer un peu plus de profondeur. Nous vous donnerons un meilleur aperçu de la raison pour laquelle nous avons pris la photo, ce que nous avons ressenti ou ce qui s’est passé après que nous l’avons prise.


OneSecond - Uganda - Gorilla

Gorilles dans la brume

J’ai mis du temps à poster une photo de gorille ici. La raison en est que je voulais vraiment prendre mon temps pour écrire quelque chose de pertinent à leur sujet. Ils ont une place si spéciale dans mon cœur car ils font partie des trois premières choses sur ma liste de choses que je voulais voir au cours de ma vie. Les voir en étant si jeune m’a encore plus touché, positivement comme négativement.

Quand j’étais jeune, j’adorais aller au zoo. J’ai grandi dans une grande ville, Berlin, c’était mon coin de paradis version nature. L’animal emblématique de ce zoo était un gorille, inspiré par Bobby, un gorille mâle qui vivait là dans les années trente. Il fut le premier gorille à être amené à Berlin et devint ainsi facilement la vedette du zoo. Quand j’ai grandi, il était parti depuis longtemps, mais il a éveillé en moi un profond intérêt pour ces animaux. Il a une statue massive dans le zoo et est même exposé sous forme de taxidermie dans le musée que je préfère ici à Berlin. Non seulement son personnage m’a étonné, mais aussi ses successeurs ont toujours été l’un de mes arrêts préférés au zoo. J’ai toujours été émerveillé par eux, parce qu’ils sont physiquement si puissants mais qu’ils se déplacent avec une telle grâce. 95% du temps, ils sont aussi très calmes.

Le premier coup d’œil sur l’un d’entre eux dans son habitat naturel m’a procuré une joie immense. D’habitude, je ne pleure pas facilement, mais les voir, en mangeant calmement leurs branches, m’a fait avoir les larmes aux yeux. C’est incroyable à quel point ils sont semblables à nous, les humains. Ils sont en quelques sortes la bonne version de nous.

Le premier coup d’œil sur l’un d’entre eux dans son habitat naturel m’a procuré une joie immense. D’habitude, je ne pleure pas facilement, mais les voir, en mangeant calmement leurs branches, m’a fait avoir les larmes aux yeux. C’est incroyable à quel point ils sont semblables à nous, les humains. Ils sont en quelques sortes la bonne version de nous.

Nous nous sommes tellement développés et la plupart des gens croient que nous sommes supérieurs dans tout ce que nous faisons. Cependant, à mon avis, nous avons aussi perdu une tonne de bons aspects en nous développant, ce qui m’amène à l’aspect négatif de la question. Le trait le plus négatif que nous avons perdu, à mon avis, est notre lien avec la nature.

Vous n’avez pas besoin d’être spirituel ou un amoureux de la nature, mais je ne comprends pas pourquoi nous détournons tous notre regard, alors que nous détruisons toutes ces belles choses qui nous entourent. Vous n’avez pas besoin d’être spirituel pour réaliser que ce n’est pas juste. Alors pourquoi ai-je décidé de m’attribuer un crédit et de réaliser mon rêve si tôt dans ma vie, même si c’est beaucoup trop cher pour un étudiant diplômé ? C’est simple. J’avais peur qu’ils ne soient pas là quand j’aurais enfin assez d’argent pour les voir dans la nature. 

En grandissant, j’ai réalisé que nous détruisons cette planète à une telle vitesse que je ne pourrais peut-être pas suivre le rythme des découvertes. Aujourd’hui, les gorilles de montagne représentent un symbole clé en ce qui concernent le pire aspect des humains. Il ne reste désormais plus que 1000 de ces magnifiques animaux dans la nature. Pourquoi ?

« En grandissant, j’ai réalisé que nous détruisons cette planète à une telle vitesse que je ne pourrais peut-être pas suivre le rythme de la découverte. »

Nous les avons chassés et tués pour des raisons médicales et des pouvoirs magiques. Mais maintenant, nous en savons plus, non ? Non, pas du tout. De nos jours, les entreprises mondiales alimentent la guerre civile en République démocratique du Congo pour détruire ce site du patrimoine mondial, creuser pour le pétrole et d’autres ressources. (Regardez le film Virunga (sur Netflix) si vous voulez en savoir plus.)

Oui, en effet, nous avons créé des choses étonnantes et bientôt, nous aménagerons de nouvelles planètes. Mais avant de partir, ne devrions-nous pas essayer d’apprendre de nos événements passés, afin que l’histoire ne se répète pas ? Un jour, un de mes amis m’a demandé quelle était la valeur de la nature. Je lui ai seulement répondu que c’est plus précieux que tout le reste. Mais encore une fois, il m’a demandé. Quelle est sa valeur ? Voir ces animaux de mes propres yeux dans leur propre habitat m’a rappelé qu’il n’y a aucune valeur monétaire ou technologique qui pourrait faire le poids face à cette beauté naturelle. Au moins en ce qui me concerne.


J’espère que cette petite histoire vous a plu et que j’aimerais connaître votre avis sur ce sujet. Avez-vous aimé cet article ?

Oliver One Second Author
écrit par Oliver

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.